Créer un PDF Recommander Imprimer

CHARTE DE l'ASTS

  • Dernière Modification
    Lundi, 12 Novembre 2012

Cette Charte a été adoptée le 11 mai 2005 par le Bureau de l'ASTS.

L'Association Science Technologie Société est née en 1981 de la volonté de personnalités, ingénieurs, universitaires, chercheurs, médecins et cadres issus de divers secteurs d'activité sociale, convaincus de la nécessité d'élargir la réflexion sur les enjeux du développement scientifique et technologique. Cette initiative s'inscrivait dans les perspectives ouvertes par le débat engagé à l'occasion de la préparation de la Loi d'Orientation et de Programmation de la Recherche et du Développement technologique de la France (promulguée le 15 juillet 1982) qui entendait notamment «réconcilier, dans un projet culturel ambitieux la science et les citoyens». Il s'agissait d'offrir un espace d'échanges à propos des questions posées par le mouvement impétueux des connaissances et des pratiques dans la recherche et l'industrie.

Des interrogations persistent

Aujourd'hui, si le contexte a changé, le fond des interrogations persiste: d'un côté de formidables transformations affectent tous les domaines de la vie des sociétés: la santé, les conditions de travail, l'éducation, la communication, les loisirs … Les progrès dans les disciplines traditionnelles et celles qui ont émergé depuis quelques décennies (informatique, génétique …) laissent entrevoir des possibilités inédites d'amélioration pourvu qu'ils soient mis au service du bien public. D'un autre côté, les expériences douloureuses, parfois tragiques de l'usage de ces savoirs, les effets pervers sur l'environnement provoquent des réactions de méfiance, d'hostilité, voire de rejet lorsque la nouveauté et l'innovation se traduisent au contraire par de véritables reculs de civilisation:

  • aggravation des conditions de travail, développement du chômage, extension de la précarité, limites des politiques publiques. Ces phénomènes génèrent de l'exclusion et la permanence de poches de pauvreté.
  • accroissement des inégalités, notamment entre pays du Nord et pays du Sud, dans lesquels s'exerce et s'accentue la violence ordinaire des nations les plus puissantes vis-à-vis des plus pauvres.
  • dégradation grave et durable de l'environnement de la planète.
  • etc…

Au cours des dernières décennies, le poids des technostructures nationales ou internationales qui contrôlent des pans entiers de la recherche - en matière de médicaments par exemple - s'est renforcé. Les contradictions se sont aiguisées sous l'effet des nouvelles contraintes que l'on tente d'imposer aux activités de recherche et de développement en les arrimant, en quelque sorte, encore davantage à un système économique, aujourd'hui dominé par l'objectif de rentabilité, la financiarisation et la tendance à la privatisation.

L'ASTS propose un projet mobilisateur

L'ASTS inscrit ses réflexions et ses actions dans une perspective humaniste où sciences et technologies, libérées de ces contraintes, contribuent au bien public aussi bien au niveau local qu'au niveau global. Elle milite pour une appropriation démocratique par tous les acteurs - producteurs et utilisateurs - des avancées afin qu'ils en comprennent les enjeux et interviennent pour leur donner du sens. Dans ces perspectives, l'ASTS rejette les approches messianiques qui attribuent à la Science et à la Technologie des pouvoirs qu'elles n'ont pas: soit l'illusion scientiste, celle d'une science qui expliquerait tout et porterait en elle-même les solutions aux problèmes de l'humanité, soit les démarches négatives de rejet à l'égard du progrès conduisant au catastrophisme ou encore, au refuge dans l'irrationnel.

Face aux fausses utopies des uns et aux peurs paralysantes des autres, l'ASTS propose un projet mobilisateur fondé sur la conviction que la réflexion rationnelle et l'action du plus grand nombre peuvent infléchir le mouvement et imposer des orientations favorables. C'est ainsi que l'ASTS conçoit le débat citoyen. Les bénévoles, les adhérents, les élus et les salariés de l'association, concourent dans cet esprit à l'élaboration et à la mise en œuvre d'actions diverses:

  • organisation de rencontres, échanges débats et controverses, dialogues.
  • publication d'études et de communications à propos de questions «vives» de la science et de la technologie contemporaines.
  • réalisation d'expositions présentées et animées dans les forums et autres initiatives conçues en partenariat avec les collectivités territoriales.
  • participation à la mise à disposition d'outils pédagogiques d'information, scientifique et technologique à l'intention de publics ciblés (scolaires, salariés d'entreprise etc…)
  • sensibilisation et formation aux nouvelles technologies d'information et de communication dans le cadre d'initiatives menées en partenariat avec des structures diverses (associations, institutions…)

Les instances statutaires élues (Conseil d'Administration, Bureau, etc…) sont chargées de la mise en œuvre de ces initiatives.

L'ASTS s'appuie sur les travaux du Conseil Scientifique

Tous ces investissements impliquent un regard permanent sur la «science qui se fait» et une attention constante portée sur le contexte dans lequel elle évolue. Dans ce but l'ASTS s'appuie sur les travaux du Conseil Scientifique composé de personnalités issues des laboratoires et des entreprises qui contribuent à l'avancée du front des connaissances dans les domaines disciplinaires les plus variés. Ainsi la nécessité de rester «en prise», en quelque sorte, sur le mouvement des savoirs scientifiques, ainsi que la volonté de les mettre en perspective en s'appuyant sur les apports des sciences de l'Homme et de la société (histoire des sciences et des techniques, économie, sociologie, anthropologie, sciences de l'éducation…) permettent en effet de mieux comprendre les véritables enjeux et par conséquent d'agir, dans ce domaine, de manière réfléchie et raisonnée.

L'objectif essentiel de l'ASTS consiste à associer les citoyens aux décisions stratégiques en matière scientifique et technologique en leur apportant toutes les informations nécessaires pour qu'ils se forgent une opinion fondée, éclairée et lucide sur les choix d'avenir, garants d'un développement durable conforme aux attentes et aux espoirs des hommes et des peuples solidaires, respectueux des générations futures et d'un environnement à protéger.

  • Type de Document
    Article
  • Nb de clics
    6982 views
  • Vote
    (0 votes)